La retraite passe aussi par le net


En quelques clics, obtenez le montant de votre pension ou vérifiez votre carrière, un service gratuit qui prend en compte tous les régimes.

La Carsat (*) des Pays de la Loire s’adapte. Les services en ligne se multiplient et « ce n’est pas fini », promet Bénédicte Ducret, responsable communication et marketing de l’organisme.

Les nouvelles technologies de la communication n’ont pas de secret pour la Carsat…

Bénédicte Ducret :« C’est vrai que depuis quelques mois, nous avons fortement développé les services en ligne, à la fois pour les personnes encore en activité mais aussi pour les retraités. Les premiers peuvent, par exemple, obtenir une estimation précise du montant de leur retraite dès qu’ils atteignent 45 ans. Et ce en quelques clics. Il suffit de créer son espace personnel sur lassuranceretraite.fr. On note son numéro de sécurité sociale, quelques renseignements personnels et on y accède directement ».

Des sites spécialisés ne proposaient pas déjà ce service ?

« À la Carsat, cette estimation est gratuite et, surtout, prend en compte tous les régimes de retraite puisque c’est la caisse qui centralise toutes les déclarations, les cotisations versées à tous les organismes, qu’il s’agisse notamment du RSI pour les artisans ou de l’agirc-arrco pour les salariés du privé ».

Avant 45 ans, ce n’est pas la peine de se connecter ?

« Détrompez-vous ! C’est l’occasion, à tout âge, de faire un point sur sa carrière. Et c’est bien de pouvoir retracer tous ses postes le plus tôt possible. De plus, n’oubliez pas que ce n’est pas parce que l’on travaille que l’on est déclaré par son employeur… L’internaute peut ainsi, via son espace personnel, vérifier son relevé de carrière et demander éventuellement des rectifications. On peut aussi voir l’incidence des périodes de chômage sur sa pension ou, pour les femmes, vérifier l’impact des trimestres de congé parental. Tout le monde ne le sait pas mais ces trimestres-là n’ont pas la même valeur qu’un trimestre cotisé de travail à temps plein ».

Et si l’on relève des manques, des « trous » dans sa carrière ?

« Il suffit de cocher l’onglet « régulariser ». Mais il faut évidemment ensuite prouver la réalité de la période travaillée. On peut encore, en ligne, déclarer les enfants élevés. Cela peut aussi changer la donne ».

En revanche, on ne peut pas demander sa retraite en ligne…

« C’est pour très bientôt ! Il sera en effet possible de demander son départ via internet au cours du 1er trimestre 2017. La retraite, ce n’est pas automatique : c’est à chacun de la solliciter, 4 à 6 mois avant la date souhaitée, qu’elle soit définitive ou progressive. Mais il ne faut pas se tromper car lorsqu’on décide de demander sa pension, il n’y a pas de possibilité de retour en arrière ».

Ces nouveaux services en ligne sont intéressants pour les futurs retraités mais pour ceux qui ont déjà fait valoir leurs droits ?

« Ils peuvent télécharger en quelques clics leur attestation de paiement, chercher le montant de leur retraite à déclarer aux impôts, visualiser leurs trois derniers règlements. Cela évite d’écrire, de se déplacer ».

Mais tout le monde n’a pas internet ou n’est pas à l’aise avec les services en ligne…

« C’est pourquoi des conseillers peuvent répondre aux questions des assurés dans toutes nos permanences ».

Repères

751 100 retraités sont recensés

en Pays de la Loire.

La Carsat enregistre

70 000 nouveaux retraités

chaque année.

(*) Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail